Contexte

Le secteur de l’éducation au Burkina Faso a connu un progrès ces dernières années surtout au niveau primaire en terme de parité, d'offre, de demande et de qualité de l'enseignement dispensé. Le taux brut de scolarisation au primaire a dépassé 83% en 2015 contre 44% en 2001.

Cependant, l’évolution au niveau post-primaire (équivalent au cycle collège de 4 ans pour les enfants de 12 à 16 ans), est beaucoup plus lente. On observe non seulement des disparités importantes entre milieu urbain et rural mais aussi un faible taux de parité fille/garçon.

En plus, très peu de filles arrivent à achever leur cycle : en 2014, sur 100 filles qui sont entrées en 6ème, seulement 22 ont pu terminer le cycle post-primaire. Ce constat est principalement dû au coût relativement élevé de l’enseignement, aux violences liées au genre auxquelles sont confrontées les filles et les habitudes culturelles du pays qui conduisent à une déscolarisation des jeunes filles surtout en milieu rural.

 

Projet soutenu

La Fondation L’OCCITANE soutient le projet de UNICEF pour améliorer l’accès des filles à l’éducation post-primaire dans la région du Centre-Ouest du Burkina Faso. Pour être efficace, le projet conjugue plusieurs actions allant de mesures de soutien pour encourager les parents à scolariser leurs enfants, en passant par un appui pédagogique spécifique et une sensibilisation des communautés. Le projet se traduit donc par la distribution de bourses scolaires (pour prendre en charge le coût d’internat, de la scolarité et de la cantine), la mise en place de clubs de tutorat, des campagnes médiatiques de sensibilisation des communautés à l’éducation des filles et un accompagnement pédagogique pour les filles en difficultés. Par ailleurs le projet met des vélos à la disposition de 98% des filles pour réduire les distances à parcourir pour se rendre à l’école et réduire ainsi les risques d’insécurité. 

Quelques chiffres

L’objectif de ce projet est de soutenir l’éducation post-primaire de jeunes filles de la région du Centre-Ouest du Burkina Faso.

Budget 2019 273 048 euros

Historique

Projet soutenu depuis 2017

Budget total 450 000 euros

Objectif total 450 jeunes filles soutenues

Le projet de promotion de l’éducation des filles de UNICEF est soutenu par la Fondation L’OCCITANE depuis 2017. Il vise principalement à promouvoir l’accès, le maintien et l’achèvement du cycle collège (6ème à la 3ème) des filles. La première année du projet a permis à 450 filles de s’inscrire et de suivre les cours en 6ème. Le taux de passage de ces filles en 5ème est de 76% contre un taux régional de 51%. 

Témoignage

Responsable du centre d’hébergement El Béthel

« Les bénéficiaires du Centre d’hébergement El Bethel, reçoivent, un encadrement efficace. Le règlement intérieur qui est suivi scrupuleusement permet d’éviter les promenades des filles et donc contribue à éviter les grossesses. La présence des filles au centre favorise mieux leur maintien à l’école. Les filles ont plus de temps d’étude et leurs résultats scolaires sont fameux ; elles ont une instruction sur le civisme qui les aide à aborder la vie sociale avec plus d’assurance et de conviction ; elles sont épanouies » 

 
UNICEF